Pourquoi faut il acheter des jouets écologiques ?

bascule en bois made in france

 

En raison de leurs nombreuses qualités, les jouets et jeux en bois sont actuellement très présents dans les magasins. Leurs effets bénéfiques en matière de développement sont très appréciés des parents. A la vue des derniers chiffres sur la déforestation, l’achat de jouets en bois écologiques devrait être davantage encouragé. Parmi les nombreux éco-labels qui existent, il y a les labels PEFC et FSC. Ils garantissent aux consommateurs que le bois utilisé ne provient pas de forêts illégalement exploitées. On vous en parle et vous donnons quelques conseils.

  

Jouet écologique

C'est un jouet qui a un faible impact environnemental tout au long de son cycle de vie. Il n’est pas préjudiciable, ni dangereux au moment de sa conception, de sa fabrication. Ni au cours de sa commercialisation, de son utilisation par le bébé et de son élimination en déchets. Les procédés de fabrication et les matières (dont l'emballage) qui le composent sont sains et sans danger. Il n’y a pas non plus de pollution de l’eau, de l'air ou du sol par le fabricant. Cet impact prend souvent la dénomination d'empreinte écologique. Bien souvent, ce terme écologique est confondu par les parents avec celui d'éco-responsable. Un jouet éco-responsable a un faible impact sur planète, sur l'environnement, une longue durée de vie. C'est aussi un jouet éthique qui est fabriqué localement pour le bébé. C'est donc une notion bien plus vaste.

 

Eco-labels PEFC et FSC

Les labels écologiques PEFC et FSC garantissent aux consommateurs que l'utilisation et l'exploitation des forêts ont été gérées durablement. Lors de la conférence ministérielle à Helsinki en 1993 sur la protection des forêts en Europe, l'Union européenne a défini le concept de « gestion forestière durable » de la manière suivante. « La gestion durable des forêts signifie la gestion et l'utilisation des forêts et des terrains boisés d'une manière et à une intensité telle : qu'elles maintiennent leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour le futur, les fonctions écologiques, économiques et sociales pertinentes aux niveaux local, national et mondial, et qu'elles ne causent pas de préjudices à d'autres écosystèmes ».

 

Le label PEFC (Programme pour la reconnaissance des certifications forestières) a été créé en 1999. En 2017, il concernait 300 millions d'hectares de forêts à travers le monde, sur les 4 milliards qui existent. Cela représentait 8.3 millions d’hectares de forêts en France sur les 16.7 millions d’hectares. Cette certification est beaucoup plus présente en France et en Europe que le FSC. La France et la majorité des pays européens utilisent principalement le système PEFC. L’Allemagne et la Suède utilisent quant à eux les deux. Le label FSC (Conseil de bonne gestion des forêts) a été créé en 1993. En 2017, il certifiait 196 millions d'hectares de forêts à travers le monde, dont seulement 40 000 en France.

 

La certification PEFC s'appuie sur les réglementations nationales des pays et sur les normes ISO 9001 et 14001. Le label FSC dispose d’un référentiel indépendant. Il ne fait référence à aucune autre réglementation - certification. Le label FSC est mieux adapté aux grandes forêts d’Asie, d'Afrique, d'Amérique du Sud. Il convient moins bien aux forêts européennes qui sont beaucoup plus morcelées. Le FSC concerne essentiellement les bois exotiques (teck, acajou, ébène, …). Le PEFC concerne les bois venant d'Europe et d'Amérique du Nord. Le respect des droits des peuples autochtones à posséder, à gérer leurs territoires et leurs ressources est pris en compte pour le FSC. Ce n'est pas le cas avec le PEFC. Le FSC est souvent considéré comme étant plus strict et plus restrictif.

  

Jouet en bois PEFC et FSC

Les objets et jouets en bois PEFC et FSC garantissent que la matière utilisée ne provient pas de forêts illégalement exploitées. Que cela soit au niveau des propriétaires forestiers qui produisent et récoltent le bois. Au niveau des entreprises qui le transforment et le commercialisent. Ils doivent respecter des normes strictes. Ces règles ont pour objectifs de pérenniser les ressources forestières, de maintenir la santé et la vitalité des écosystèmes forestiers. Elles sont aussi l'occasion de maintenir et d'encourager les fonctions de production et de protection des forêts, la diversité des écosystèmes. Chaque fabricant s’engage par exemple à respecter le cadre juridique propre à son territoire. A ne pas récolter plus que ce que la forêt est capable de produire. Il s'engage aussi à préserver les forêts à haut potentiel biologique, à améliorer la régénération naturelle et la plantation de nouveaux arbres. Et aussi à protéger et améliorer la diversité biologique. A interdire l'usage de produits dangereux, de limiter les déchets.

 

PEFC et FSC ne garantissent en revanche pas la qualité du matériau bois, ni les processus de transformation et de fabrication des jouets et objets finis (Cf. Quelle peinture pour un jouet en bois pour enfants). Comme toutes les certifications sur l'environnement, elles reposent sur une démarche volontaire.

 

Déforestation dans le monde

En 2015, les forêts dans le monde représentaient une superficie d’environ 4.0 milliards d'hectares. Cela correspond à 30 % de la superficie de la planète (Données FAO, 2015). A l’échelle de l’humanité, la déforestation est un phénomène qui existe depuis très longtemps. Cela s’est accéléré au cours des 200 dernières années. Il s’est très fortement accéléré ces 30 dernières années. Treize millions d’hectares sont détruits chaque année. Cela concerne principalement l’Amérique du Sud (Brésil, Pérou, Colombie, …), l’Asie du Sud-Est (Malaisie, Indonésie) et l’Afrique équatoriale (Congo, Cameroun, ...).

 

Les causes de la déforestation sont nombreuses. Extension des terres agricoles de culture (monoculture de soja, de canne à sucre, de palmiers à huile) et de pâturage (pour nourrir les animaux d’élevage). Urbanisation et construction de voies de communication. Exploitation de matières premières (minéraux, pétrole, gaz). Exploitation du bois (pour le chauffage, les industries du papier, de l'emballage et du meuble). Causes naturelles (foudre, éruptions volcaniques).

 

Les conséquences sont aussi nombreuses. Et malheureusement irréversibles pour certaines. Réduction de la biodiversité terrestre (27 000 espèces végétales et animales disparaîtraient chaque année). Changement climatique (modification de l'évapotranspiration des forêts, augmentation des émissions de dioxyde de carbone contribuant à augmenter l’effet de serre, réduction du phénomène de puit de carbone). Aggravation des catastrophes naturelles (glissement de terrain, inondation, coulée de boue avec la dégradation des sols et la désertification). Appauvrissement des sols affectant leur potentiel de production. Diminution des ressources en eau douce. Apparition de maladies émergentes préjudiciables aux populations (nouveaux agents infectieux).

 

Pour lutter contre la déforestation, l'imagination et la conception de nombreux programmes de plantations d’arbres ont été mis en place. Ils sont en forte hausse ces dernières années mais ils ne compensent pas le phénomène.

 

Délaissé il y a quelques années, le jouet en bois fait actuellement un grand retour dans les magasins. Apprécié par les enfants, il stimule l'éveil, le développement psycho moteur et l'imagination. Il ne faut donc pas hésiter à en offrir un (derniers conseils : PEFC de préférence). Cela sera l'occasion pour eux de nombreuses heures de jeux et d'émerveillement.


26/08/2021 à 9h11


Publié dans Jouet en bois

Produits associés


Votre commentaire


Envoyer

Retour au blog