20 éco-gestes pour des jouets plus écologiques

  

Enfants qui jouent aves des jouets en bois  

Dans un monde où le réchauffement climatique est devenu une préoccupation majeure, davantage de parents recherchent des moyens pour limiter leur empreinte environnementale et celle de leur famille. C'est particulièrement vrai lorsqu'ils achètent des jouets à leurs enfants. Comment choisir des jeux qui soient plus respectueux de la planète ? Quels sont les bons gestes à adopter pour offrir des jouets plus écologiques ? On en parle plus longuement dans ce nouvel article.

 

Avant l'achat d'un jouet

1. Impliquer l'enfant dans l'acte d'achat

En choisissant avec lui ses jouets, les parents vont responsabiliser le bambin. Il va davantage apprécier et s'amuser avec et en prendre davantage soin. Cela va contribuer à augmenter leur durée de vie et d'utilisation. En lui disant aussi pourquoi il est important de choisir des jouets respectueux de l'environnement, cela le sensibilisera à la protection de la planète dès son plus jeune âge.

 

2. Acheter des jouets fabriqués avec des matériaux écologiques

Il faut préférentiellement choisir des jeux et jouets produits à partir de matériaux naturels, durables, renouvelables, recyclables. Le bois massif est l’une des meilleures solutions. Elle doit être privilégiée lorsque cela est possible. Par exemple, lorsqu'il s'agit de jeux de construction, de jouets d'éveil pour bébés, d'imitation, de motricité. Pour les modèles composés de tissus, le lin et le coton bio sont aussi à favoriser, comparativement aux textiles synthétiques.

 

3. Privilégier les certifications écologiques

Un jouet en bois disposant des labels PEFC ou FSC est la garantie que le bois utilisé pour sa fabrication est issu de forêts gérées de manière durable et responsable. D'autres labels écologiques comme le NF environnement, l'éco-label européen, le Oeko-tex garantissent également que les produits respectent des normes environnementales très strictes. L'achat de jouets écologiques devrait aujourd'hui est davantage encouragé.

 

4. Ne pas offrir de jouets en plastique

Il faut opter pour des jouets en bois, en métal ou bien en tissu dès que cela est possible. Ils sont plus durables et moins dangereux pour l'environnement. Pour certains modèles, il est quelquefois assez difficile, voire impossible de se passer du plastique. Il faut alors choisir des jouets et jeux en plastique recyclé et recyclable. Il existe actuellement quelques fabricants français Made in France (Le jouet simple, Les mini mondes) qui en commercialisent.

 

5. Éviter tous les jouets ayant trop d'emballages

Lorsque cela est possible, il faut choisir ceux ayant un emballage minimaliste ou recyclable. Cela va contribuer à diminuer grandement la quantité de déchets générés. Pour se placer dans une logique de jouets zéro déchet.

 

6. Acheter des jeux utiles

Il est important d'offrir des jouets éducatifs parfaitement bénéfiques pour l'amusement et le développement de l'enfant. Qu'ils soient utiles pour sa motricité, sa créativité, son imagination. Par exemple ceux issus de la pédagogie Montessori. Beaucoup trop n'apportent rien ou pas grand-chose en matière de développement psychomoteur. Ils doivent aussi être parfaitement adaptés aux besoins et intérêts du bambin pour bien l'éveiller. Un cadeau utile et parfaitement adapté est moins susceptible d’être gaspillé ou non utilisé.

 

7. Offrir des jouets polyvalents, multifonctions ou évolutifs

Ils peuvent être utilisés de plusieurs manières et apporter des bénéfices psychomoteurs, créatifs ou éducatifs différents. Ils ont une durée d'utilisation plus grande et sont moins sujets à être délaissés. Les jeux évolutifs accompagnent aussi plus longtemps les bambins qui grandissent, réduisant ainsi le besoin d'en acheter des nouveaux.

 

8. Privilégier la qualité à la quantité

Il est bien évidemment préférable de faire l'achat une fois d'un jeu de qualité qui se conservera longtemps et qui se transmettra de génération en génération, plutôt que de plusieurs de mauvaise qualité, vite jetables qui s'abîmeront et deviendront rapidement obsolètes. C'est par exemple acheter des jouets fabriqués en bois naturel (préférentiellement en hêtre massif) et refuser ceux en bois aggloméré. Car ils présentent trop de risques pour l'environnement et pour la santé des jeunes enfants. Ils sont en effet susceptibles de relarguer des composés dangereux. En agissant ainsi, on contribue à préserver les ressources de la planète pour les générations futures.

 

9. Offrir des jouets simples

Ils ont un nombre plus limité de pièces et d'accessoires. Cela a pour intérêt de réduire le risque de casse, en comparaison de ceux plus complexes, constitués d'un plus grand nombre. Cela va participer à les rendre plus durables. De surcroît, ils apportent davantage de bénéfices en matière de créativité, d'imagination pour le bébé et l'enfant comparativement à ceux plus sophistiqués.

 

10. Acheter des jeux réparables

Beaucoup trop de modèles parmi ceux actuellement commercialisés ne le sont pas (ni démontables). C'est particulièrement vrai pour les jouets en plastique. Ce faisant, dès qu'une pièce est cassée, ils doivent bien souvent être jetés et ils finissent en déchet. On a tous en tête des images de peluches, de doudous pour bébé, de poupées, de figurines qui ont des bras ou des jambes manquantes. Ils sont consécutivement moins durables et participent grandement à augmenter la quantité de déchets. Il est donc préférable de rechercher les fabricants de jouets qui laissent la possibilité d'acheter des pièces détachées pour leurs modèles. Rares sont cependant ceux qui l'autorisent ! C'est bien dommage car un produit réparable possède une bien plus faible empreinte écologique comparativement à celui qui ne l'est pas.

 

11. Privilégier ceux fabriqués localement

Cela permet de réduire leur empreinte carbone et la pollution associées à leur transport. Pour la très grande majorité de ceux actuellement commercialisés en France, ils sont fabriqués à l'autre bout de la planète. En favorisant les fabricants de jouets locaux, produisant bien souvent à petite échelle des modèles durables et de qualité, on soutient aussi l'économie locale.

 

12. Offrir des jouets d'occasion

Avant d'acheter un jouet en magasin ou sur un site en ligne, il peut être opportun de vérifier s'il n’est pas disponible en seconde main. Avec toujours à l'esprit, les possibles inconvénients des jouets d'occasion. Les sites de vente en ligne entre particuliers, les magasins d'occasion et les vide-greniers sont d'excellentes sources pour trouver des jeux d'éveil de qualité, à prix réduit. Choisir le réemploi diminue significativement l'impact environnemental de la première utilisation du produit ainsi que le gaspillage.

 

13. Louer des jeux et jouets

C'est une pratique de plus en plus plébiscitée par les parents soucieux de l'environnement. Louer des jouets s'inscrit dans une démarche plus écolo que celle qui consiste à toujours offrir des jouets neufs. En préférant la réutilisation des objets, on limite l'épuisement des ressources naturelles, la production de déchets et au final cela a un impact bénéfique sur l'environnement.

 

14. Acheter des jouets sans piles

Privilégier des jouets qui fonctionnent sans piles pour réduire la consommation d'énergie et la production de déchets liée aux piles jetables. Si on choisit quand même des jouets avec des piles, les piles rechargeables devront être naturellement privilégiées.

 

Après l'achat d'un jouet

15. Réparer plutôt que de jeter

Lorsque les jouets de l'enfant sont détériorés, il faut les réparer absolument (lorsque le fabricant le permet via l'achat de pièces) au lieu de les jeter. Cela prolonge leur durée de vie et réduit leur impact sur l'environnement.

 

16. Vendre, donner, échanger ou bien prêter

Lorsque les bambins ne jouent plus avec leurs jouets, plutôt que de les ranger ou de les jeter, il faut s'en séparer en les vendant, les donnant, les échangeant avec des amis, des membres de la famille, des associations caritatives. Cela va prolonger d'autant leur durée de vie, réduire la nécessité d'acheter de nouveaux jouets et le gaspillage. Cela permet surtout à d'autres tout-petits enfants d'en profiter.

 

17. Recycler si possible

Lorsqu'il est temps de se débarrasser d'un jouet, parce qu'il ne peut pas être donné ou vendu car trop abîmé, il faut le recycler correctement en suivant les directives fournies par le fabricant. Le recyclage n'est cependant pas toujours possible avec tous les types de matériaux, notamment le plastique.

 

18. Limiter le nombre offert

En ayant une approche minimaliste qui limite le nombre de jouets achetés, on préserve les ressources naturelles, on réduit le gaspillage et on encourage un mode de vie plus vertueux. Moins de jouets constitue aussi une nouvelle expérience pour le bébé et le jeune enfant.

 

19. Encourager les jeux sans jouet

En s'amusant avec des objets du quotidien, il est tout aussi possible de créer des activités ludiques intéressantes et éco-responsables. Par ailleurs, promouvoir le plus souvent possible les cadeaux non-matériels comme les sorties en plein air, les activités en famille, les week-ends ou les voyages hors de la maison, y contribue aussi durablement.

  

20. Partager les valeurs écologiques

En sensibilisant la famille, les amis à l'achat de jouets écologiques, chaque personne participe à promouvoir un mode de vie plus durable. Impliquer les enfants dans des discussions régulières sur l'importance de prendre soin de l'environnement le permet aussi.

 

En adoptant ces 20 gestes simples, les parents peuvent jouer un rôle important dans la promotion d'une consommation plus écologique en matière de jouets pour enfants. Il est important de les avoir en tête avant et après avoir réalisé un achat.


17/06/2024 à 9h11


Publié dans Marché du jouet

Produits associés

Retour au blog