Pourquoi les jouets made in France sont-ils plus chers ?

 

Un produit fait en France est bien souvent plus cher à produire que le même venant de l'autre bout de la planète. Qu'il s'agisse de jeux d'éveil, éducatifs ou créatifs, de poupées, de figurines, de peluches pour bébé. Ou de vêtements, de meubles et de nombreux autres produits achetés par les consommateurs. En conséquence, il est assez difficile pour une marque de vendre ses modèles à petits prix ! Différents arguments permettent cependant de relativiser leur coût supérieur. On vous en parle ci dessous.

 

Coût de fabrication

Ceux ayant le marquage fabrication en France sont souvent plus couteux à produire que ceux provenant d'Asie ou d'Europe de l'Est. Cela s'explique de différentes manières.

 

En premier lieu, le coût de la main d'oeuvre française est nettement plus élevé que celui observé dans beaucoup d'autres pays. Le salaire mensuel peut par exemple être dix à quinze fois supérieur chez nous. C'est une des principales raisons qui expliquent la forte délocalisation dans les pays à faible coût de nombre de fabricants. En particulier ceux produisant des pièces en plastique. Ceux en bois de fabrication artisanale ont quant à eux davantage de chance d'être faits sur notre territoire, d'être origine France garantie.

  

Autre critère, notre pays fait partie de ceux ayant le plus de charges et de taxes au niveau des entreprises. A cela s'ajoute le fait que le droit du travail, les normes de sécurité, de qualité, les contraintes réglementaires et environnementales sont aussi plus strictes qu'ailleurs. Les jouets seront donc généralement plus chers.

 

Les matières premières d'origine française nécessaires à la fabrication sont aussi susceptibles d'être plus chères et moins accessibles dans l'hexagone. Ces jeux seront consécutivement plus onéreux pour les parents. C'est le cas aussi pour tous les bascules, porteurs bébé et draisiennes premier âge en bois de notre nouvelle marque.

 

En dernier lieu, de nombreux sous-traitants et fournisseurs hexagonaux ont disparu. Ce faisant, certains savoir-faire, activités et certaines compétences tricolores n’existent quasiment plus, voire plus du tout. Tous ces éléments contribuent à rendre la fabrication en France plus couteuse. Et consécutivement à faire que les biens venant de chez nous soient souvent vendus plus chers que ceux provenant de l'étranger. Au final, seulement sept pour cent des jouets et jeux commercialisés dans l'hexagone sont fabriqués sur notre territoire hexagonal. Rares sont effectivement les fabricants de jouets sélectionnés au salon MIF expo chaque année à Paris.


Intérêts du made in France

Différents aspects contribuent à relativiser la cherté d'une gamme. En premier lieu, le marché du jouet français crée des emplois générant des revenus et des impôts qui restent chez nous. Cette richesse bleu-blanc-rouge peut ensuite servir à construire et à renouveler des infrastructures qui seront bénéfiques à toute la collectivité. Fabriquer sur notre territoire, c’est bien évidemment réduire le taux de chômage et son coût pour l'ensemble de la communauté. Au final, cela contribue à améliorer notre cadre de vie, à renforcer notre modèle social. Cela joue aussi un rôle bénéfique dans la cohésion sociale et la sécurité au sein de notre société. Et cela n'a pas de prix. 

 

En second lieu, la réglementation des jouets très contraignante pour les fabricants fait que la majorité de ceux de l'hexagone sont conformes. Cela n'a pas non plus de prix. Pour s'amuser, s'éveiller en toute sécurité. Ils doivent en effet satisfaire des exigences très sévères en matière de santé et de sécurité pour les enfants, avant d'être commercialisés. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas. Ceux fabriqués dans des conditions incertaines à l'autre bout de la planète. Des matières premières interdites en Europe sont aussi susceptibles d'être utilisées dans ces pays. 

 

Un jeu fabriqué et commercialisé sur notre sol impacte moins fortement l'environnement, comparativement à celui provenant de l’étranger. Et cela pour plusieurs raisons. Il parcourt moins de kilomètres avant d’arriver dans les mains des enfants. En conséquence, les émissions de dioxyde de carbone sont réduites. Les contraintes environnementales sévères que doivent respecter les entreprises françaises contribuent aussi à minimiser les effets de la pollution. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas dans les pays en voie de développement. Des exemples de rejets toxiques qui contaminent les sols, l'air et les cours d'eau sont régulièrement rapportés. Ce plus faible impact sur la planète n'a bien évidemment pas non plus de prix. Il y a aujourd'hui urgence à changer nos modes de vie, de production, de croissance et de consommation. L'accélération du réchauffement climatique et ses effets néfastes sont désormais bien visibles en de nombreux endroits du globe. Acheter des jeux bleu blanc rouge à un enfant va devenir un geste écologique.

 

La grande qualité des biens que l'on fabrique chez nous contribue à les rendre plus durables. Et consécutivement, à réduire leur coût. En effet, au delà du prix d'achat payé dans les magasins, il est aussi intéressant de réfléchir en terme de coût d'usage. Un jeu acheté 200 euros dont la qualité garantit une utilisation pendant quatre ans revient moins cher que celui payé 100 euros qui n'est utilisé que durant une seule année (50 euros par an vs 100 euros par an). Acheter des jouets de qualité, ludiques ayant une bonne durabilité permet d'amortir leur coût tout au long des années. Sans parler de la satisfaction client qui est aussi bien meilleure. Trop souvent, on est focalisé sur le chiffre que l'on paye. Au détriment du fait de savoir si l'objet va être utilisé souvent et longtemps. Et s'il pourra se transmettre au sein de la fratrie, voire au delà. A cela s'ajoute le fait que la multiplication des fabrications d'objets épuise les ressources naturelles et est source de pollution.

    

Au delà du prix payé, l'achat d'un bien fabrication française s’inscrit dans une démarche bien plus globale. Cela apporte en effet des bénéfices au niveau social, sociétal, éthique, sanitaire et environnemental. Il n'en est pas toujours de même pour un produit made in ailleurs. Ces effets bénéfiques ne sont pas toujours visibles aux premiers abords. Et sont encore moins faciles à mesurer. Aujourd'hui, beaucoup de nouvelles marques se lancent dans la conception de biens bleu blanc rouge. A l'image par exemple du Slip Français. Il est important de les soutenir ainsi que l'industrie française. 

 

Acheter un puzzle, un livre, un coffret, des cartes, des petits animaux, des poupées bleu blanc rouge à un enfant est plus que jamais un acte citoyen. C'est un bulletin de vote qui a le pouvoir de changer le monde. Chaque consommateur peut y contribuer à son niveau. En ne cautionnant pas tels ou tels objets ou au contraire en plébiscitant d'autres. Chacun d'entre nous peut orienter et obliger les marques, quelque soit leur taille, à modifier leurs pratiques. 


07/01/2021 à 9h11


Publié dans Made in France

Votre commentaire


Envoyer

Retour au blog