Jeu d'imitation : Quels bénéfices pour le bébé ?

 
jouet d'eveil premier age

 

Dinette, marchande, cuisinière, petit établi, déguisements, trousse de docteur. Ce sont différents types de jeu d’imitation. Ils sont très intéressants pour les bébés. Ils permettent de reproduire des activités de la vie quotidienne et d'inventer des histoires. Au-delà de l’amusement, ils stimulent aussi le développement de l'enfant à travers l'apprentissage de différentes situations. On vous en parle.

 

Jouets d'imitation

Ils offrent la possibilité d’imiter et de reproduire des activités de tous les jours. Il en existe d’innombrables modèles. Dinette, étal de marché, chariot de cuisine, panoplies et autres déguisements en tout genre. A travers le jeu, l'enfant développe son imagination et sa créativité. Les parents doivent évidemment offrir un jouet adapté à l’âge. En jouant avec, il va être acteur de la situation. Avec une poupée, des petites voitures, des figurines, il ne sera plus acteur mais il jouera des situations. Il fera des mises en scène.

 

Quels bénéfices ?

Avec un déguisement de pompier, de princesse ou de chevalier, le bébé va renforcer son imagination. Avec une panoplie de policier, à cheval sur sa moto à bascule, il inventera des histoires, vivra des aventures. Plus le jeu sera simple, plus cette créativité sera stimulée. Un petit foulard pourra par exemple représenter une cape de super héros, de magicien ou bien une robe. Un petit bâton en bois pourra devenir une épée, une baguette magique, voire un accessoire de cuisine.

 

Ils améliorent la motricité fine. Elle désigne l'ensemble des habiletés motrices des doigts, de la main et du visage. Elle correspond à de petits mouvements. Avec une dînette, les bébés vont par exemple manipuler, déplacer, trier de nombreux petits objets. De même, avec un déguisement, ils vont apprendre à s’habiller, à se déshabiller. A attacher une ceinture, à mettre et à retirer des gants. Ils vont ainsi gagner en autonomie, pour plus tard.

 

Ils développent leur motricité globale. Cela correspondant à l’ensemble des gestes qu’ils réalisent avec leurs pieds, leurs jambes, leurs bras et leur corps. Avec un chariot de marchande par exemple, ils vont se déplacer, le pousser, le tirer. Cela va renforcer leur musculature, stimuler la coordination de leurs mouvements. Ce sont bien souvent des objets d'éveil (Cf. Youpala que faut il en penser ?) qui améliorent l'apprentissage de la marche.

 

Ils offrent la possibilité d'avoir de nouvelles émotions, de les gérer, de les exprimer. En jouant avec, ils peuvent en effet se retrouver en situation de colère, de frustration, de peur, de tristesse, de joie. Ils vont pouvoir les extérioriser. Cela sera aussi le cas avec certains événements de leur jeune vie. Par exemple, à la naissance d’un petit frère, lors d'une remontrance de la maman. Le déguisement autorise également à oser faire des choses. Ils vont vaincre leur timidité car avec une panoplie, ils sont une autre personne.

 

Ils permettent d'apprendre à être en relation et d’interagir avec d’autres personnes. L'enfant va mieux comprendre comment gérer une relation de conflit, d’entraide, de partage. Il va apprendre à jouer avec les autres. Cela sera pour lui une source de rigolades, de jalousie, de compétition. En jouant au policier, il peut par exemple être en position de faire subir un interdit. Il peut aussi se soumettre à des règles ou au contraire les « imposer » à son petit camarade de jeu.

 

Ils autorisent à mieux comprendre le monde, celui des adultes. Les jeux d'imitation aident à appréhender les rôles sociaux qui existent entre les individus. Ils participent aussi à se projeter dans différents rôles d’adultes. Par exemple en jouant avec une panoplie d’infirmier, un déguisement de policière, de maîtresse d’école.

 

Ils offrent la possibilité de prendre conscience de soi, des autres, d’apprendre à différencier les garçons et les filles. En imitant, les enfants prennent aussi conscience du fait qu’ils peuvent se comporter différemment de ce qu’ils sont, en « prenant la place d’un autre ». Avec un déguisement, ils vont par exemple pouvoir tester leur entourage. Ils vont évaluer ce qu’ils ont le droit de faire, ne pas faire. Ce qu’ils ont le droit de dire, ne pas dire.

 

Au final, ces jouets d'éveil renforcent de nombreuses compétences bénéfiques en matière de développement (Cf. aussi, Jouet aide à la marche : Lequel choisir ?). Il en existe de très nombreux modèles. Les parents ne doivent pas hésiter à en offrir un. Il faudra cependant lui laisser la possibilité de le choisir. Et ne pas le mettre en présence d'un jouet stéréotypé, sexiste ayant des effets négatifs (qui projette dans un rôle de maman par exemple). Il ne faut pas en effet systématiquement acheter une voiture à un jeune garçon ou une poupée à une petite fille. L’utilisation du déguisement devra également se faire progressivement, en particulier avec les bébés. Avec des tenues simples au départ, voire l’utilisation uniquement de quelques accessoires type chapeau, cape. Leur identité n’est pas entièrement construite. Cela peut être mal vécu par eux de se retrouver sous les traits d’un autre, d’un super héros.


17/02/2017 à 9h11


Publié dans Eveil et jeux

Produits associés


Votre commentaire


Envoyer

Retour au blog