Jouet et perturbateurs endocriniens : Quel risque pour l'enfant ?

Jouets et perturbateurs endocriniens

  

Malgré l'existence d'une réglementation jouet très sévère pour les fabricants, beaucoup trop de jouets sont encore aujourd'hui dangereux pour la santé et la sécurité des enfants. Parmi les substances dangereuses régulièrement rencontrées dans les jouets des enfants, il y a les perturbateurs endocriniens. Mais qu'est-ce qu’un perturbateur endocrinien ? Quels sont leurs effets sur la santé des bambins ? On vous donne quelques éléments de réponse dans ce nouvel article de la rubrique « sécurité des jouets ».

 

Les perturbateurs endocriniens sont des substances étrangères à l’organisme, d’origine naturelle (phyto-œstrogènes du soja, mycotoxines, …) ou bien synthétique (hormones de contraception, Bisphénol A, parabènes, phtalates, certains pesticides et retardateurs de flammes, …), capables d’interférer avec le fonctionnement du système hormonal. Pour rappel, les hormones (sexuelles, thyroïdiennes, de croissance, insuline, …) sont des molécules biologiquement actives synthétisées par des glandes spécialisées et secrétées dans la circulation sanguine pour réguler à distance le fonctionnement des organes et des tissus. Elles se fixent sur des récepteurs spécifiques présents sur les cellules « cibles » propres à chaque organe ou tissu et cela a pour effet de modifier le fonctionnement de ces organes (par exemple, une activation ou bien une inhibition de la synthèse d’une molécule donnée). Les hormones interviennent dans de nombreux processus physiologiques, dont la reproduction, la différenciation cellulaire, le maintien de l'homéostasie et de la température corporelle, le métabolisme.

 

Les perturbateurs endocriniens vont interférer avec le système hormonal en : Imitant l’action d’une hormone et provoquer la réponse des cellules cibles à cette hormone, en empêchant la fixation d’une hormone à son récepteur spécifique, en modifiant ou en bloquant la synthèse d’une hormone ou de son récepteur et consécutivement modifier le signal hormonal. Près de 800 molécules chimiques seraient susceptibles d’interagir avec le système hormonal de l’homme. Dans les jouets et autres produits utilisés par les jeunes enfants, on trouve principalement 2 catégories de perturbateurs endocriniens :

 

Le Bisphénol A (BPA) : C'est une molécule chimique utilisée pour la synthèse de nombreux produits en plastique de notre vie quotidienne. Le 16 juin 2017, il a été reconnu comme perturbateur endocrinien pour l'humain par l'agence européenne des produits chimiques. Il est interdit en France depuis 2015 dans tous les contenants alimentaires (mais toujours autorisé dans le reste de l'Union européenne !) mais est toujours autorisé dans les jouets jusqu’à 0.04 mg/l (cette valeur a été baissée de 0.1 à 0.04 mg/l en mai 2017). La concentration en bisphénol A dans les jouets en plastique va donc baisser mais l’on peut se poser la question du pourquoi il n’est pas totalement interdit dans les jouets en plastique (qui sont susceptibles d’être manipuler et mâchouiller plusieurs heures par jour par les enfants) alors qu’il l’est dans les contenants alimentaires ? D’ici leur interdiction totale, il convient donc d’être extrêmement vigilant et privilégier les jouets en plastique dur (par exemple polypropylène et plastique ABS) ne contenant pas de BPA.

 

Les phtalates : Ce sont des molécules chimiques rajoutées au polychlorure de vinyle (PVC) afin de le rendre plus souple, élastique et extensible. Ils sont retrouvés dans les jouets en plastique PVC et leurs concentrations sont d’autant plus grandes que les jouets sont flexibles et souples. L’utilisation des phtalates pour la fabrication des jouets (et articles de puériculture) destinés aux enfants de moins de 3 ans est réglementée. Une limite maximale a été fixée à 0,1 % pour les phtalates dont la toxicité est la mieux connue. Avec les jouets en bois Chou Du Volant, nous vous garantissons des jouets sans phtalates.

 

Les effets nocifs des perturbateurs endocriniens sur la santé humaine varient selon l’âge et l’état physiologique des personnes exposées. Les fœtus humains, les jeunes enfants, les adolescents, les femmes enceintes ou en âge de procréer sont particulièrement sensibles. Les perturbateurs endocriniens sont à l’origine d’un grand nombre de pathologies : malformations congénitales, prématurité, puberté précoce, malformations au niveau de l’appareil reproducteur chez les jeunes garçons et filles, cancers hormono-dépendants, cancers au niveau de l’appareil reproducteur, problèmes de fertilité, pathologies métaboliques. Les perturbateurs endocriniens ont des effets négatifs (par ingestion, inhalation ou contact cutané) à la fois sur les personnes exposées et sur leur descendance. Les humains ne sont pas les seuls à être contaminés par les perturbateurs endocriniens. On retrouve également des concentrations élevées chez les animaux (Cf. le cas célèbre des alligators de Floride dans les années 90) et dans des milieux naturels que l’on pensait préservés, comme par exemple des fonds marins et des forêts primaires.

 

Beaucoup trop de jouets contiennent des perturbateurs endocriniens dangereux pour la santé des bambins. Des progrès ont été réalisés ces dernières années afin de réduire leurs niveaux mais il reste encore beaucoup à faire avant leur interdiction totale. Chez Chou Du Volant, jeune marque de jouets en bois créée en Bretagne en 2016, nous concevons et fabriquons nos jouets à bascule et nos porteurs bébé en France afin d’offrir aux enfants les meilleures garanties de  jouets sains et sûrs. L’ensemble de nos jouets est garanti sans perturbateurs endocriniens, sans phtalates et sans métaux lourds, synonyme de sécurité pour la santé des enfants.

 

Pour lire l'article " La réglementation des jouets "

Pour lire l'article Sécurité des jouets : 10 règles simples pour protéger l'enfant " 


02/04/2018 à 9h11


Publié dans Sécurité des jouets

Produits associés


Votre commentaire


Envoyer

Retour au blog